Céline Junius, décoratrice d’intérieur & créatrice

« Je sortais d’un burn-out. J’ai créé mon entreprise en Mars 2019. Odile et Bernard m’ont encouragé à sortir du bois. Un grand merci à eux pour leur temps, leur implication, leur bienveillance !

J’ai rencontré l’association Suzanne Michaux lors d’un forum des associations dans la ville où je réside. Un détail pour certain.e.s mais j’ai apprécié d’être accueillie avec le sourire et attention.
Je sortais à peine d’un burn-out – je venais de m’inscrire à Pôle Emploi, je voulais avancer vers l’entreprenariat sans trop savoir comment. J’avais besoin d’accompagnement de personnes expérimentées – de guidage et de conseils avisés. J’ai rencontré mes 2 tuteurs en Juin 2018. Grâce à eux, j’ai cheminé pas à pas avec un RDV tous les mois. Ce RDV était important pour moi : il était l’occasion de faire un point sur les actions menées, à mener et puis de lancer des pistes de réflexion ensemble.

Ce qui m’a fait le plus de bien ? La bienveillance, l’absence de jugement avec un regard éclairé, averti et un recadrage toujours en douceur.

En moins d’un an, mon projet a mûri – j’ai entamé plusieurs formations – j’ai même modifié mes priorités de développement en mettant l’accent sur mon cœur de métier (la décoration d’intérieure) avant la boutique d’articles de déco artisanaux (qui était mon objectif premier !).
Odile & Bernard m’ont encouragée à « sortir du bois » alors j’ai créé mon entreprise en Mars 2019, je l’ai affiché – annoncé et j’ai débuté mes actions de prospection.
Aujourd’hui, on ne se voit plus tous les mois mais j’avoue que je leur écris régulièrement pour leur partager mes réussites et mes échecs (qui n’en sont que de nom, car ils font avancer). De leur côté ils me partagent leur propre veille, m’incitent à aller visiter tel ou tel salon … on ne se lâche plus !
Aujourd’hui, je me sens prête à réécrire mon BP – un vrai – parce que je suis plus sûre de moi, je ne suis pas seule et les chiffres dans les cases ont plus de sens pour moi – je trouve cela moins insurmontable que l’an dernier. En ça aussi ils ont été formidables : ils ne m’ont jamais bousculée, mise en « danger » ou en inconfort.

Un grand merci pour leur temps, leur implication, leur bienveillance !